Les évolutions du marché immobilier post-Covid


Le marché immobilier a été fortement impacté par la crise sanitaire liée au Covid-19. Découvrons ensemble les tendances et évolutions qui se dessinent dans le secteur immobilier après cette période inédite.

La fuite vers les espaces verts et l’évolution des critères de recherche

Avec la mise en place des confinements successifs, les Français ont été nombreux à revoir leurs priorités en matière de logement. Les espaces extérieurs, tels que les jardins, balcons ou terrasses, sont devenus des critères essentiels pour de nombreux acquéreurs et locataires. Ainsi, on assiste à une fuite vers les zones rurales et périurbaines, au détriment des centres-villes.

De plus, le télétravail a également influencé les choix immobiliers. Les travailleurs cherchent désormais davantage d’espace pour aménager un bureau à domicile et préfèrent souvent s’éloigner des centres urbains pour bénéficier d’un meilleur cadre de vie.

La digitalisation du secteur immobilier

Face aux restrictions sanitaires, le secteur immobilier a dû s’adapter rapidement pour continuer à fonctionner. Les professionnels se sont tournés vers les outils numériques pour faciliter les transactions immobilières à distance. Ainsi, la signature électronique des documents officiels est devenue courante et permet de gagner en rapidité et en sécurité.

Les visites virtuelles se sont également multipliées, permettant aux acheteurs potentiels de découvrir des biens sans avoir à se déplacer. Des sites comme Immopratique proposent désormais des annonces avec des photos et vidéos en haute définition pour faciliter la prise de décision.

Les dispositifs d’aide à l’achat et à la rénovation

Pour soutenir le marché immobilier, le gouvernement a mis en place divers dispositifs d’aide à l’achat et à la rénovation. Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) pour les primo-accédants et le dispositif Pinel pour les investisseurs locatifs ont été prolongés jusqu’en 2022.

De plus, le programme MaPrimeRénov’, destiné à encourager les travaux de rénovation énergétique dans les logements, a été étendu à tous les propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs. Ce dispositif permet de financer une partie des travaux d’amélioration de la performance énergétique d’un logement.

L’évolution des prix immobiliers

Suite au Covid-19, on observe une hausse globale des prix immobiliers dans les zones rurales et périurbaines, tandis que les centres-villes connaissent une stagnation voire une baisse des prix. Toutefois, cette tendance n’est pas uniforme sur l’ensemble du territoire.

Il est important de noter que les taux d’intérêt des crédits immobiliers restent à des niveaux historiquement bas, ce qui favorise la solvabilité des ménages et permet de soutenir la demande en logements.

En résumé, le marché immobilier post-Covid connaît des évolutions importantes, notamment en termes de critères de recherche et d’outils numériques utilisés. Les dispositifs d’aide à l’achat et à la rénovation ainsi que les taux d’intérêt bas contribuent également à soutenir ce secteur clé de l’économie française.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *